Arrivée du corps expéditionnaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Arrivée du corps expéditionnaire

Message  Invité le Dim 11 Aoû - 10:35

Comme promis, la flotte aldarnorine arriva. Le Raipur étant protectorat aldarnorin, une partie du corps expéditionnaire aldarnorin débarqua sur place, tandis que l’autre partie devait poursuivre son chemin avec la flotte, pour débarquer à Auridia, au sud de Méniro, afin de prendre à revers l’armée laurasienne, et comme disait l’expression aldarnorine, d’opérer « la t’naille ».

Entre temps, la flotte devait passer par Alatti-la-Vieille, pour régler son compte à la flotte laurasienne qui bombardait la ville. Philippe de Rigaud, marquis de Vauvirac, commodore de la flotte d’orient, était confiant. Il savait que les navires laurasiens ne feraient pas le poids, malgré une infériorité numérique des Aldarnorins. Cette bataille, c’était l’occasion de propulser l’Aldarnor dans la cour des grands, fallait donc pas se planter !

Le 4e de Lotessië (8 août), la flotte arrivée en vue des côtes raipuriennes. Le marquis de Vauvirac, et son homologue de l’armée de terre, le général récemment nommé de Moncey, accostèrent et furent accueillis par l’émir de Raipur et le sénéchal-résident d’Aldarnor. L’émir commença :


― Bien vénou messiour, en mon beau pays dé Raipur, c’est une gran honneur qué dé pouvoir accueillir les honorables amis dé mi cousine lé roi d’Aldouèrenor.

― Altesse, nous somme nous aussi enchanté de pouvoir vous rencontrer. Sa Majesté apostolique le roi d’Aldarnor tenait à vous transmettre ses hommages par mon intermédiaire, dit Rigaud. Nous serions honorés de pouvoir partager votre table : nous sommes affamés et mes hommes sont pressés de partir au combat. Soyez aimable de ravitailler nos navires sur l’heure.

L’émir regarda le commodore, plutôt emmerdé de devoir refiler des denrées à l’envahisseur, il accepta avec une grimace à peine visible, sur le chemin les menants au palais, il dit à son grand-vizir :

― Argh !!! Foutus Aldouèrenos ! Ils vont finir par mé foutre sur la paille ! j’en ai pleine lé dos dé ces colonialistes de mierdas ! Pourvus qu’ils s’entrétouent avec les Laurasiens. Les prochains à demander dé l’aide au FRESKO mon bon vizir, c’est nous !!! Qué Dios nous délivre !!!!

En un rien de temps, le corps expéditionnaire aldarnorin vida les caisses de nourriture de l’émirat, débarqua une partie de l’armée qui avait pour objectif de fondre sur Alqualonde après avoir rallier un détachement du FRESKO. Le lendemain matin très tôt, la flotte repartie en direction d’Alatti-la-Vieille pour réduire en poussière la flotte laurasienne qui faisait le siège de la ville.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum