Embarquement pour le Belondor

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Embarquement pour le Belondor

Message  Sa Majesté le Roi le Dim 11 Aoû - 11:00

Le roi avait en tête le départ du corps expéditionnaire vers la Laurasie, mais il ne laissait rien transparaître, quand bien même l’Aldarnor était en guerre, il n’avait rien voulu changer à ses projets, il l’avait dit. C’était par une belle matinée de Lotessië que le roi, son fils le victorin, sa sœur la duchesse de Minastan, et plusieurs courtisans de haute naissance embarquèrent à bord de l’Autricum dans le port de Mont-du-Pastel, et non de Guéméné (le roi voulait ainsi améliorer l’image de ce port, tout récemment aménagé). Premier navire de la marine royale, véritable fleuron, ce bâtiment de guerre comportait pas moins de 180 canons, de différents calibres. Il avait trois ponts, et mesurait 80 mètres de longueur pour une capacité de 2500 tonneaux. Le seul point noir était peut-être la vitesse : au maximum 9 nœuds.

Le navire était un monument flottant dédié à la gloire de l’Aldarnor et de sa marine. Il y avait très peu de navires de cette classe, car, il fallait être lucide, il était démesuré à tout point de vue, et la facture de l’entretien de l’engin faisait rager le ministre du Trésor. Vincent II avait tenu à ce qu’un tel navire soit construit, c’était une prouesse. Et après tout, il allait marier sa sœur et son fils, l’héritier du trône, ce n’était pas un évènement mineur.

Le bateau était chargé de présents, et d’œuvres d’art que le roi avait notamment racheté aux Bordebon à prix fort, pour pouvoir les restituer, de façon dissimulée, au Belondor. Lors des révolutions belondaures les révolutionnaires avaient aveuglément vendu les collections royales, le roi Vincent Ier avait été le principal bénéficiaire de ses ventes, puisqu’il avait acquis au total environ 78 % des lots les plus significatifs (œuvres d’art, mobilier, habits, bijoux, etc. …). Le roi Vincent Ier avait alors jugé bon d’en restituer une partie aux Bordebon. Voilà comment les trésors des rois de Belondor étaient retournés aux Bordebon exilés, car bien entendu, ils n’avaient pas eu le temps de s’enfuir avec les tableaux en pleine révolution ! Vincent II était persuadé que le geste allait toucher l’empereur. A contre cœur, le roi d’Aldarnor avait aussi inclus le secrétaire à cylindre de Grenel III.

Bref, passé ces considérations, le roi avait laissé la « régence » à sa femme, la reine. A leur retour, le mariage du victorin serait célébré officiellement en Aldarnor. Ils voguaient maintenant vers le Belondor.

.......................................

SA MAJESTÉ APOSTOLIQUE VINCENT II
Roi d’Aldarnor
Chef et souverain grand-maître des ordres royaux
avatar
Sa Majesté le Roi
Maître du jeu
Maître du jeu

Messages : 288
Age : 36
Localisation : Palais-Sacré ; Rouvray
Emploi : Roi d'Aldarnor

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum