Pierre-Edouard Philippe de Beaufort

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Pierre-Edouard Philippe de Beaufort

Message  Pierre Beaufort le Dim 8 Sep - 20:57

"Toujours faire bonne impression, mon fils, en tout temps et en tout lieu..." Les mots revenaient à l'oreille aiguisée du jeune, mais non moins mature Pierre de Beaufort. Dans la famille, outre la couleur des yeux, que l'on assimilait à l'émeraude, on se transmettait la bienséance et le respect sur des générations. Très pieuse, très pratiquante et surtout très royaliste, la famille Beaufort ne manquait pas non plus de panache. Né dans la ville portuaire de Saint Marc, Pierre ne s'était jamais compromis dans ses entreprises. Il avait travaillé dur pour réussir et puisqu'il était l'unique fils de ses parents, il devait les rendre fiers. Âgé de trente années, il avait quitté sa ville natale, logée au sein de la sénéchaussée de Lautrec pour se rendre à Rouvray, la Capitale du Royaume. Son ambition : servir son pays et en la matière il avait des faits d'armes qui parlaient pour lui. Navigateur hors-pair et assidu, il avait servir dans la marine royale sous l’œil protecteur et admiratif de ses supérieurs. Après un service de plus de cinq ans, il était revenu chez lui pour poursuivre ses lettres. Étudier, afin d'en apprendre davantage sur l'économie, la diplomatie, les dialectes. Fort de tout cela, il espérait désormais servir fièrement sa Patrie d'une autre façon. Encore fallait-il qu'on le remarque, ce qui n'était pas chose aisée, pour ce jeune homme encore timide et discret. S'il possédait une qualité, c'était bel et bien la modestie. Pas vantard pour deux sous, il s'affichait toujours avec humilité. Ce qui parfois pour réussir une carrière était un gros handicap. Mais il était déterminé, et pas du tout du genre à baisser les bras. Il voulait prouver sa valeur. Quand on lui envoya une lettre lui demander de venir à Rouvray pour s'affranchir de démarches administratives, Pierre se para de son uniforme, sobre et peut-être un peu roturier. Malheureusement, il n'était point riche, il ne possédait pas de biens particulier, et quand il hériterait de ses parents, il n'aurait qu'un simple domaine, avec une oliveraie. Sa famille vivait sur une pension militaire, celle de son paternel. Monté sur son cheval, sobrement nommé Noiraud pour sa couleur nuit, il arriva devant un édifice splendide qui abritait le bureau des naturalisations. Il ôta sa cape pour la plier en deux sur son bras droit, ôta son chapeau puis monta les marches. Il passa devant deux hommes âgés, qui le regardèrent d'un drôle d’œil. Son agilité et sa rapidité semblaient jalousées ! Un sourire amusé passa sur son visage radieux.

Malgré son beau parti, Pierre n'avait pas trouvé de femme à laquelle se marier. Son célibat gênait ses parents qui le justifiaient par son obsession du travail. En réalité, le jeune homme attendait de trouver la bonne personne et que l'amour soit au rendez-vous. Romantique et philanthrope, il était plutôt convoité par la gente féminine, pourtant, aucune n'avait réussi à le rendre amoureux. Le temps finit toujours par faire son ouvrage, dit-on... Insouciant, il entra dans un grand couloir dont les plafonds, très hauts étaient décorés de dorures et de fresques. Il progressa jusqu'à un bureau où un notable écrivait méticuleusement avec sa plume sur du papier. Il s'éclaircit doucement la gorge et sortit une lettre cachetée de la poche de son veston en velours :


- Bien le bonjour, Monsieur. J'ai reçu une lettre de convocation pour confirmer ma naturalisation. Je suis venu séance tenante, à cheval, depuis Saint Marc, pour vous apporter le document que vous quémandiez. Peut-être devrais-je rester dans les parages le temps que vous puissiez en faire la lecture et me dire s'il venait à manquer une information. Bien entendu, si cela vous sied et si ma requête ne vous dérange pas dans votre noble ouvrage.

Ce qui est contenu dans la lettre:
• Sur le personnage :

» Qualité :
[X] M.
[ ] Mlle
[ ] Mme

» Nom : (de) Beaufort

» Prénom : Pierre-Edouard Philippe

» Âge : 30 années révolues

» Pays d’origine (facultatif) : Aldarnor
[ ] Ce pays figure parmi les États reconnus par l’Aldarnor

» Ambitions (politique, travail, etc. – préciser de manière détaillée pour chaque catégorie cochée) :
[X] Administration publique (chancellerie) : J'ai étudié l'économie et le droit grâce à des cours particuliers dans le but de travailler pour l'administration et pour mettre en application mes connaissances. Je suis un fervent défenseur de la Monarchie, défendue par ma famille depuis des générations. Si d'aventures, je puis prêter main forte à Sa Majesté, en devenant son Chancelier, j'en serais à la fois honoré et débiteur.
[X] Administration diplomatique (ministère de la Couronne) : J'ai appris de nombreux dialectes de les fondements même de la diplomatie auprès d'un des meilleurs spécialiste, le Sieur Eugène de la Rochevive. Ces connaissances me permettent de me sentir à l'aise dans les tensions ou les conflits et d'en trouver une issue pacifique qui siéra aux deux parties.
[X] Armes royales (terre, marine, garde royale) : Mes états de service dans la marine royale se sont terminés après cinq années de services. Je n'exclus cependant nullement la possibilité de servir à nouveau, peut-être à un autre poste de responsabilité si l'on veut bien me faire l'honneur d'une telle confiance.
[ ] Charge libérale (lettres, notariat, etc.) : ...
[ ] Commerce, négoce (ministère du Trésor) : ...
[ ] Offices courtisans (Maison du Roi) : ...
[ ] Autre charge : ...

» Ville d’installation (voir la carte d’Aldarnor) :
[ ] Rouvray
[ ] Caylus
[ ] Guéméné
[ ] Mortefontaine
[ ] Arcenay
[X] Autre : Saint Marc

• Sur le joueur* :

» Votre disponibilité hebdomadaire approximative : Disponible 3 à 4 jours pas semaine, en moyenne.

» Votre expérience du jeu des micronations :
[ ] Nulle
[ ] Réduite (moins de 2 mois)
[ ] Suffisante (moins de 6 mois)
[X] Importante (plus de 6 mois)

» Comment êtes-vous parvenu jusqu’à nous ? (moteur de recherche, annuaire spécialisé, parrainage, etc.) : J'ai vu que l'Archipel que le MJ cherchait des gens pour s'impliquer en Aldarnor. Alors me voici pour apporter mon aide.

Note : j'espère que l'avatar conviendra, personnellement je trouve qu'il s'adapte au forum mais si ça n'est pas le cas, n'hésitez pas à me le signaler.

* N.B. : dans le cas de création de nouveaux personnages, les joueurs évoluant déjà en Aldarnor n’ont naturellement pas à renseigner cette section.

.......................................

MONSIEUR PIERRE-ÉDOUARD PHILIPPE BEAUFORT
avatar
Pierre Beaufort
Membre
Membre

Messages : 7

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pierre-Edouard Philippe de Beaufort

Message  Invité le Lun 9 Sep - 8:59

Jean Fronsac regarda admiratif la démarche élégante et légère du jeune homme qui vint se présenter à lui. Le voyant arriver, il fit mine d’écrire. Bien entendu, il était le maître de la porte Saint-Antoine, mais pour autant, son poste de nonce l’occupait énormément, du coup, il était peu souvent ici, même s’il aimait toujours autant garder un œil sur l’état civil.

Lors que le garçon lui adressa le bonjour, Jean releva le nez, et lui rendit la politesse.


« ― Hey bien M. de Beaufort, il me semble que tout est en ordre. Voilà que de belles ambitions vous avez. Sachez que pour devenir chancelier, il faudra convaincre le gratin, car le présent chancelier semble s’être réveillé. Sa Majesté sait reconnaître les gentilshommes fidèles à son trône, et jamais encore elle ne s’est montrée ingrate.

Si vous souhaitez obtenir un poste au sein du gouvernement, je vous invite à vous adresser au chancelier en personne afin de lui demander s’il a du travail pour vous. Si vous préférez éviter cet intermédiaire, demandez au ministre de la Maison du roi s’il a une place pour vous. Si vous êtes plus téméraire, demandez donc directement à Sa Majesté. »

Jean sourit, le roi était naturellement très accessible, pour rentrer dans le Palais-Sacré, il suffisait de louer une épée à l’entrée pour mettre à son côté, et ainsi, tous les Aldarnorins pouvaient se présenter devant leur monarque et présenter leurs doléances.

« ― En ce qui concerne vos parents monsieur, j’aurais besoin que vous me donniez leur nom et prénoms pour établir votre acte d’état civil, s’il vous plaît.

Je ne sais pas si vous êtes de noble naissance, mais en tout cas, si vous avez des armoiries, il faudra me les donner afin que ce soit mentionner dans l’acte. »

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum