Entrevue avec le chancelier

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Entrevue avec le chancelier

Message  Sa Majesté le Roi le Jeu 2 Aoû - 10:01

Aujourd'hui, le roi avait beaucoup à faire. Plusieurs projets de loi des députés commençaient à lui arriver aux oreilles, de manière parfaitement informelle certes, mais le roi ne doutait pas qu'il retrouverait dans quelque temps ces textes… Beaucoup parlaient de l'établissement d'un Code de la presse : le roi n'y était pas vraiment favorable, c'était le bazar assuré, mais surtout, c'était dangereux, les premières élections avaient donné une confortable position aux libéraux, ils ne récoltaient pas moins de 90 sièges sur les 320, ce qui était honorable. Les conservateurs restaient cependant les grands vainqueurs, avec 154 sièges, ils disposaient de l'essentiel de la puissance parlementaire. Pour les 76 sièges restant, la presse aldarnorine se plaisait à dire que c'était des « modérés », ce qui ne voulait pas dire grand-chose, si ce n'est que potentiellement, ce pouvait être des libéraux déguisés.

Le roi avait beaucoup fait pour la liberté de la presse, mais c'était un sujet épineux, la presse était un moyen de manipulation des masses que le roi devait garder un minimum enchainé, sans quoi cela pouvait poser pas mal de problèmes au pouvoir en place. Voilà quelques temps que Louis-Édouard d'Escault était chancelier. Le roi lui avait confirmé sa place, et il restait populaire, bien reçu parmi les élites qui le considéraient comme l'un des leurs, et par le peuple, qui voyait en lui un réformateur, un libéral. De fait, le chancelier était difficile à étiqueter, mais à présent, la chose allait être plus difficile, devant ce nouveau parlement, unique, et manifestement voué à jouer un rôle primordial dans la vie politique aldarnorine, le chancelier devrait se dévoiler et choisir son camp.

Si jamais il choisissait le clan libéral, alors le gouvernement aurait des problèmes, la Chambre semblait plutôt conservatrice… Mais pour l'instant, le roi voulait voir le chancelier afin qu'ils règlent le problème de la nomination du gouvernement. Le roi voulait savoir qui le prince des Aspres voulait voir dans son gouvernement, et le roi voulait peser pour quelques noms, tout en laissant, comme il le voulait, une marge de latitude au chancelier.

Le roi tira une petite cordelette non loin de la cheminée de son cabinet, et son premier valet entra :


— Oui sire ?

— Bontemps, allez me chercher le chancelier, j'ai besoin de m'entretenir avec lui. Il nous faut régler la question du gouvernement.

— Certainement sire.

Et le valet s'éclipsa.

.......................................

SA MAJESTÉ APOSTOLIQUE VINCENT II
Roi d’Aldarnor
Chef et souverain grand-maître des ordres royaux
avatar
Sa Majesté le Roi
Maître du jeu
Maître du jeu

Messages : 288
Age : 36
Localisation : Palais-Sacré ; Rouvray
Emploi : Roi d'Aldarnor

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entrevue avec le chancelier

Message  Louis-Édouard d'Escault le Ven 3 Aoû - 17:19

Cela faisait assez longtemps que le Roi n'avait pas reçu le Chancelier de manière aussi formelle, ce qui montrait la marge de manœuvre dont bénéficiait le Prince des Aspres dans la conduite du Gouvernement royal, et la confiance que le Roi lui témoignait. Pour autant Louis-Édouard avait été ces derniers mois assez passif et effacé, laissant aux autorités administratives le soin de mettre en place sereinement les nouvelles institutions dont jouissait le Royaume : les considérations purement politiques ne devaient pas entraver la mise en place solide d'un système qui restait encore inachevé. Ce retrait avait permis au chef du gouvernement de réfléchir à la composition de l'exécutif ; il le souhaitait réduit, pour l'inscrire dans une dynamique efficace et ciblée, et ouvert à différentes sensibilités, afin de correspondre aux attentes que le peuple avait exprimé lors des dernières élections.
La Chambre élue donnait une majorité claire au camp conservateur, mais n'hypothéquait pas toute réforme en donnant une ouverture honnête aux modérés et libéraux ; face à ces différentes sensibilités le Chancelier souhaitait conserver une indépendance absolue, et ne s'engagerait en rien, aujourd'hui ou demain, dans les affaires partisanes de la Chambre. Il serait, comme il l'avait été, le serviteur de Sa Majesté, son conseiller loyal mais libre et audacieux.

Le Prince des Aspres, dossiers sous le bras, gagna donc le cabinet du Roi, afin de prendre connaissance des attentes royales.

.......................................

SON EXCELLENCE LOUIS-ÉDOUARD D’ESCAULT
Duc de Pompadour
Chancelier d’Aldarnor
Grand veneur d’Aldarnor
Gouverneur d’Île-d’Aldarnor
Chevalier de la Jarretière
Commandeur de Saint-Théodore
avatar
Louis-Édouard d'Escault
Administrateur
Administrateur

Messages : 53
Age : 35
Localisation : Rouvray

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entrevue avec le chancelier

Message  Sa Majesté le Roi le Dim 5 Aoû - 9:09

Le roi parla d'emblée, sans pour autant entrer dans le vif du sujet, mais il invita cependant le chancelier à s'assoir avant :

— Bonjour monsieur le chancelier, je vous en prie, asseyez vous – il désigna un fauteuil, juste en face d'un autre sur lequel le roi s'assit. Alors, comment allez-vous en cette belle matinée d'août ?

Attendant la réponse du chancelier, un valet servit le chocolat aux deux hommes, le roi ne prit pas même la peine de demander au chancelier, car il savait qu'il raffolait de ces friandises venues de Guadaloupée.

.......................................

SA MAJESTÉ APOSTOLIQUE VINCENT II
Roi d’Aldarnor
Chef et souverain grand-maître des ordres royaux
avatar
Sa Majesté le Roi
Maître du jeu
Maître du jeu

Messages : 288
Age : 36
Localisation : Palais-Sacré ; Rouvray
Emploi : Roi d'Aldarnor

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entrevue avec le chancelier

Message  Louis-Édouard d'Escault le Dim 5 Aoû - 19:17

Si un sujet avait eu la possibilité de suivre l'entretien qui s'engageait, il aurait sans doute été surpris de l'ambiance dans laquelle celui-ci se déroulait. Malgré la gravité des sujets qui seraient discutés et l'importance des décisions qui seraient prises, les deux hommes profitaient de cet après-midi ensoleillé. Louis-Édouard prit donc le temps de répondre à Vincent II :

- Pour le mieux Sire, j'aime Rouvray l'été. Et j'aime plus encore Rouvray quand elle vibre des changements qui s'annoncent. J'ai pris hier, au crépuscule, le temps de me balader dans les rues de notre belle capitale avec quelques députés, et j'ai pu à la fois profiter du Soleil ravissant et de l'atmosphère de la ville. La population semble être habitée d'une ardeur nouvelle, la nuit tombante ne l'arrête pas. C'est indescriptible. Et je n'ai jamais vu le Banc Royal aussi pur que sous le rose tendre d'un Soleil qui s'éteint ! Et vous, Sire, comment vous portez-vous aux Verreries ? Vous savez que tout Rouvray parle du bal qui approche !

Louis-Édouard prit avec gourmandise la tasse de chocolat chaud qui l'attendait et écouta avec intérêt la réponse du Roi.

.......................................

SON EXCELLENCE LOUIS-ÉDOUARD D’ESCAULT
Duc de Pompadour
Chancelier d’Aldarnor
Grand veneur d’Aldarnor
Gouverneur d’Île-d’Aldarnor
Chevalier de la Jarretière
Commandeur de Saint-Théodore
avatar
Louis-Édouard d'Escault
Administrateur
Administrateur

Messages : 53
Age : 35
Localisation : Rouvray

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entrevue avec le chancelier

Message  Sa Majesté le Roi le Dim 5 Aoû - 20:32

Quel dommage que le prince des Aspres soit un politique… il était si bon courtisan ! pensa le roi. Les changements allaient arriver, mais le roi restait prudent, il n’aimait pas se précipiter, car souvent on faisait mal lorsqu'on faisait rapidement. C'était un peu conservateur comme vision des choses, mais, Vincent II était tiraillé, entre un désir profond de réformes audacieuses et son éducation, tout ce qu'il y a de plus conservatrice.

Il avait déjà fait beaucoup : abolition des privilèges, Charte constitutionnelle, etc. … Peu de souverains avaient fait ce qu'il avait consenti. L'atmosphère légère de la conversation plaisait au roi :


— Et bien M. le chancelier, je me porte on ne peut mieux. J'aime aussi beaucoup Rouvray en été, c'est d'ailleurs pour cela que je vous reçois ici aux Verreries plutôt qu'à Saint-Séraphin. Je sais en effet que ce bal fait grand bruit, mais, c'est là le but de la Cour monsieur, faire parler d'elle. Les courtisans font vivre la moitié des boutiquiers de la capitale, je trouve cela amusant au fond, la reine elle-même a dépensé une fortune pour son masque seulement, je vous laisse imaginer la tenue complète !

Le roi ne pu s'empêcher de rire, l'image de sa femme lui revenant à l'esprit. Mais son visage s'assombrit presque immédiatement, il repensa à la raison qui avait amené le chancelier ici. Puis, il afficha une mine normale et reprit :

— Mais enfin, M. le chancelier, nous ne sommes pas exactement ici pour parler de ce bal pour le moment, vous ne m'extorquerez point d'informations ! Alors, je brûle moi aussi de curiosité, qui donc va former votre gouvernement monsieur ?

Le roi était quelque peu hypocrite, car, si jamais les noms ne lui plaisaient pas, il pouvait tout à fait les changer…

.......................................

SA MAJESTÉ APOSTOLIQUE VINCENT II
Roi d’Aldarnor
Chef et souverain grand-maître des ordres royaux
avatar
Sa Majesté le Roi
Maître du jeu
Maître du jeu

Messages : 288
Age : 36
Localisation : Palais-Sacré ; Rouvray
Emploi : Roi d'Aldarnor

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entrevue avec le chancelier

Message  Louis-Édouard d'Escault le Dim 5 Aoû - 21:14

Hélas Louis-Édouard n'était parvenu à obtenir quelques indices sur la royale tenue pour le bal, malgré l'approche qu'il avait tenté. Un seul détail aurait fait parlé les salons comme jamais, et le Prince s'en serait mille fois félicité ; mais le Roi garderait cela comme un secret d’État !

- J'ai beaucoup réfléchi Sire, et j'ai pensé à former le gouvernement de Votre Majesté comme suit : malgré les réticences que j'ai, mais les résultats des élections à la Chambre ne m'en laisse semble-t-il pas le choix, je confierais le Ministère de l’Échiquier à Sa Grâce Philippe de Vitry. Il est sans doute ici inutile de rappeler que les Princes des Aspres et de Vitry n'entretenait pas la plus éclatante des amitiés et qu'ils avaient eu par le passé de nombreuses occasions de s'opposer, mais aussi, de travailler ensemble au sein de différents gouvernements. Le numéro 2 devait être issu de la sensibilité conservatrice, en raison de la majorité parlementaire, Louis-Édouard le savait, et s'y soumettait. Pour contrebalancer, le Chancelier souhaitait placer en numéro 3 du gouvernement un de ses proches amis, et une personnalité reconnue pour son esprit d'ouverture, Antoine d'Autricum. Les bouleversements du micromonde l'implique, le Ministère de la Couronne arriverait en tête des priorités et serait tenu par Son Altesse Antoine d'Autricum. Pour ses nombreux servis rendus et toujours irréprochables j'ai souhaité poursuivre Monsieur Lizieux dans sa charge de Garde des Sceaux. Le Ministère des Affaires Intérieures et des Colonies serait animé par Philippe de Rigaud.

La liste du Chancelier ne semblait sans doute pas de la première originalité, mais il voulait avant tout un gouvernement solide, formé de personnalités expérimentées, capables de s'imposer face à la Chambre et de donner à l'exécutif un pouvoir incontestable dans le nouveau jeu des institutions. Dans un second temps viendrait l'ouverture nécessaire.
Sur ces explications, Louis-Édouard attendit les arbitrages du Roi.

.......................................

SON EXCELLENCE LOUIS-ÉDOUARD D’ESCAULT
Duc de Pompadour
Chancelier d’Aldarnor
Grand veneur d’Aldarnor
Gouverneur d’Île-d’Aldarnor
Chevalier de la Jarretière
Commandeur de Saint-Théodore
avatar
Louis-Édouard d'Escault
Administrateur
Administrateur

Messages : 53
Age : 35
Localisation : Rouvray

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entrevue avec le chancelier

Message  Sa Majesté le Roi le Lun 6 Aoû - 12:28

Le roi devait avant tout respecter les sensibilités de la Chambre, c’est pourquoi lui puisqu’un autre devait peser pour qu’un conservateur, et même plusieurs soient au gouvernement. Le roi était satisfait de l’effort de M. d’Escault, confier le ministère de l’Échiquier à M. de Vitry s’avèrerait utile, c’était un message envoyé à la Chambre, stipulant que le roi respectait la Chambre nouvelle tout en gardant son indépendance : il ne fallait pas oublier qu’il avait nommé M. d’Escault à la chancellerie, un libéral donc.

Si jamais Louis-Édouard d’Escault n’avait pas eu la présence d’esprit de laisser entrer à son gouvernement des conservateurs, alors le roi aurait dû s’engager dans un combat avec le nouveau parlement : il ne pouvait aussi facilement céder à la nouvelle institution, cela aurait eu le goût d’une abdication. C’est le roi le maître en Aldarnor, alors si la Chambre résistait à ses demandes, ou à celle de son gouvernement, alors il n’hésiterait pas à la dissoudre ! mais pour le moment, un tel problème ne se posait pas, et semblait même s’éloigner.


— Je suis satisfait que vous ayez rappelé M. de Vitry à l’Échiquier, je sais que vous l’aviez écarté de ce poste dans votre précédent gouvernement, car vous le pouviez encore, à présent la situation est plus délicate, et il nous faut essayer de faire de concert avec ce parlement national que tout le monde appelait de ses vœux. Si jamais M. de Vitry s’avère, hum… le roi réfléchit un court instant, voyons… s’il s’avère trop « princier », dit-il avec un sourire sarcastique, et bien nous le remplacerons par le chef des conservateurs à la Chambre, qui, j’en suis sûr, ce sera fait connaître d’ici là.

Mais Vitry est un bon et loyal sujet, il a juste une conception des choses différentes de vous, c’est un fils de prince, et les Vitry se transmettent leur titre de pères en fils sans interruption depuis cent ans. Vous savez bien M. d’Escault que votre ascension ne plait pas à tout le monde…

Le roi en revint au gouvernement :

— Nous sommes donc d’accord pour l’Échiquier. Pour la Couronne, soit, mettons notre cousin le duc des Bourgondes, il pourra faire ses preuves en politique, cela fait si longtemps qu’il critique la mienne, il verra. Que vous mainteniez Lizieux à la Justice me semble parfaitement adéquat. Je compte faire Rigaud Grand Amiral d’Aldarnor, il ne pourra donc rester ministre et devra partir voguer sur les flots, il me faut un marin compétent et réputé parmi la marine royale pour mener l’expédition en Nouvelle-Aldarnor.

Le prince des Aspres fit une mine surprise, le roi n’avait encore jamais parlé de cette « expédition ».

— Je sais oui, vous n’étiez pas au courant, je vous l’annoncerai en Conseil des ministres officiellement d’ici peu… mais passons. Il vous faut en nommer un autre à la Marine, pourquoi pas M. de Foulques, il est réputé plutôt conservateur, et il aime les bateaux à ce qu’on dit, certes, ce n’est pas suffisant, mais il a l’ambition en plus, ce qui n’est pas rien monsieur le chancelier… Au Trésor, vous laisserez donc M. de Tréville, ainsi que M. de Plessis à la Guerre. Quant à ma Maison, je verrai, c’est mon affaire.

Les jeux semblaient donc fait :

— Je vous laisse produire un décret proposant la composition de votre gouvernement, que je validerai par une ordonnance M. d’Escault.

Ah ! et au fait, avait vous entendu parler des frasques de ce M. Tutus à la Chambre ?!

.......................................

SA MAJESTÉ APOSTOLIQUE VINCENT II
Roi d’Aldarnor
Chef et souverain grand-maître des ordres royaux
avatar
Sa Majesté le Roi
Maître du jeu
Maître du jeu

Messages : 288
Age : 36
Localisation : Palais-Sacré ; Rouvray
Emploi : Roi d'Aldarnor

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entrevue avec le chancelier

Message  Louis-Édouard d'Escault le Mer 8 Aoû - 20:42

Finalement c'était plus le Roi que le Chancelier qui avait formé ce gouvernement ! Le Prince des Aspres l'aurait voulu plus resserré, en fusionnant le Trésor avec l’Échiquier, la Marine avec la Guerre, les Colonies avec la Couronne. Une fois les ultimes ajustements effectués, un secrétaire particulier rédigea la proposition de formation du Gouvernement, que Louis-Édouard signa et remit aussitôt au Roi.

"Votre Majesté, le Gouvernement. dit-il en tendant le document

Oui, j'ai lu attentivement les minutes de la première séance à la Chambre, et j'ai eu le loisir de m'amuser devant les extravagances de ce Tutus qui s'est, en vérité, ridiculisé devant tous les députés. S'il en vient à demander la démission du Président de la Chambre dès la première séance, que nous réserve-t-il pour la seconde ? C'est absurde, naturellement, et il vient de griller ici une précieuse cartouche, si vous me permettez cette expression. M. Tutus fait beaucoup de bruit, nous verrons s'il est aussi capable de débattre et de produire des choses intéressantes pour le Royaume car la Chambre n'est pas un cirque !"

.......................................

SON EXCELLENCE LOUIS-ÉDOUARD D’ESCAULT
Duc de Pompadour
Chancelier d’Aldarnor
Grand veneur d’Aldarnor
Gouverneur d’Île-d’Aldarnor
Chevalier de la Jarretière
Commandeur de Saint-Théodore
avatar
Louis-Édouard d'Escault
Administrateur
Administrateur

Messages : 53
Age : 35
Localisation : Rouvray

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entrevue avec le chancelier

Message  Sa Majesté le Roi le Jeu 9 Aoû - 19:08

— La démission de M. Francq, rien que cela ! Ce M. Tutus se croit donc tout permis ?! Son séjour à la Bastide ne lui a donc pas suffit semble-t-il ! Ces gens ont une tendance naturelle à la critique, et voient manifestement le mal partout, je n'avais nommé M. Francq que parce que la Chambre n'avait aucun président et demeurait sans règlement. L'éternelle théorie du complot… comme si le roi pouvait toujours tout diriger, je ne suis pas un surhomme, je ne suis que le roi !

Voyez M. le chancelier, on croit bien faire et accélérer ce que d'aucuns nomment le « processus de démocratisation », et je n'y récolte que de méprisantes réflexions ! Croyez-vous qu'un jour il puisse tout simplement nous faire confiance M. le chancelier ?

Le roi regardait en direction du prince des Aspres, sans pourtant le regarder, il était songeur.

.......................................

SA MAJESTÉ APOSTOLIQUE VINCENT II
Roi d’Aldarnor
Chef et souverain grand-maître des ordres royaux
avatar
Sa Majesté le Roi
Maître du jeu
Maître du jeu

Messages : 288
Age : 36
Localisation : Palais-Sacré ; Rouvray
Emploi : Roi d'Aldarnor

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entrevue avec le chancelier

Message  Louis-Édouard d'Escault le Jeu 9 Aoû - 19:33

- Hélas Votre Majesté, vous êtes condamné à toujours faire des insatisfaits, quoi que vous fassiez. C'est pour cette raison que seul l'amour pour le peuple doit guider l'action.

.......................................

SON EXCELLENCE LOUIS-ÉDOUARD D’ESCAULT
Duc de Pompadour
Chancelier d’Aldarnor
Grand veneur d’Aldarnor
Gouverneur d’Île-d’Aldarnor
Chevalier de la Jarretière
Commandeur de Saint-Théodore
avatar
Louis-Édouard d'Escault
Administrateur
Administrateur

Messages : 53
Age : 35
Localisation : Rouvray

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entrevue avec le chancelier

Message  Sa Majesté le Roi le Jeu 9 Aoû - 19:53

Le chancelier avait raison, il ne fallait pas perdre de vue l'objectif final, qui était, avant toute chose, le bonheur du peuple.

— Monsieur, je dois vous laisser à présent. Je ferai publier au plus vite l'ordonnance portant nomination du gouvernement, afin que vous puissiez débuter votre travail. Je vous souhaite une bonne soirée Excellence.

Le roi fit un sourire au chancelier, il se leva et s'engouffra dans une porte qu'il ouvrit lui-même.

.......................................

SA MAJESTÉ APOSTOLIQUE VINCENT II
Roi d’Aldarnor
Chef et souverain grand-maître des ordres royaux
avatar
Sa Majesté le Roi
Maître du jeu
Maître du jeu

Messages : 288
Age : 36
Localisation : Palais-Sacré ; Rouvray
Emploi : Roi d'Aldarnor

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entrevue avec le chancelier

Message  Louis-Édouard d'Escault le Jeu 9 Aoû - 20:13

Le chancelier salua le roi et resta quelques secondes dans le cabinet, pensif. Il quitta ensuite les Verreries pour rejoindre l'Hôtel de Courtonne afin de débuter le plus rapidement le travail gouvernemental et de préparer le premier Conseil des Ministres.

.......................................

SON EXCELLENCE LOUIS-ÉDOUARD D’ESCAULT
Duc de Pompadour
Chancelier d’Aldarnor
Grand veneur d’Aldarnor
Gouverneur d’Île-d’Aldarnor
Chevalier de la Jarretière
Commandeur de Saint-Théodore
avatar
Louis-Édouard d'Escault
Administrateur
Administrateur

Messages : 53
Age : 35
Localisation : Rouvray

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entrevue avec le chancelier

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum