[Conseil des ministres] N° 1

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Conseil des ministres] N° 1

Message  Sa Majesté le Roi le Lun 13 Aoû - 19:13

Comme à l’accoutumée, le roi arriva le premier à la salle du Conseil, et pour cause… lui vivait à Saint-Séraphin, lorsque tout son gouvernement était à Rouvray ! Il y avait dans cette situation quelque chose de peu pratique, peut-être faudrait-il envisager dans un futur assez proche de mieux aménager les Verreries pour en refaire la résidence principale de la Cour.

La pièce était magnifique, le splendide portrait de Vincent Ier en apparat trônait derrière le fauteuil royal, la table, entièrement faite de laure, l’arbre royal, dont les fleurs figurent sur les armes d’Aldarnor. Le roi s’assit dans son fauteuil, vieux fauteuil, puisque c’était celui-là même que le premier roi de son nom utilisait, dans les années 1720 ; certes, ce meuble n’était pas de la toute dernière mode du coup, mais les feuilles d’or faisaient toujours leur effet.

Vincent II attendit donc que les ministres arrivent. Il avait donné ordre de les faire attendre dans l’antichambre de Morphée jusqu’à ce que tous soient arrivés.

.......................................

SA MAJESTÉ APOSTOLIQUE VINCENT II
Roi d’Aldarnor
Chef et souverain grand-maître des ordres royaux
avatar
Sa Majesté le Roi
Maître du jeu
Maître du jeu

Messages : 288
Age : 36
Localisation : Palais-Sacré ; Rouvray
Emploi : Roi d'Aldarnor

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Conseil des ministres] N° 1

Message  Louis-Édouard d'Escault le Ven 17 Aoû - 19:52

Le chancelier pénétra par une porte annexe dans la Salle du Conseil pour s'entretenir rapidement avec le Roi des dernières précisions. Il regagna ensuite l'antichambre où les ministres étaient déjà réunis, dossiers sous le bras. Le chancelier, qui trouvait ce cérémonial sans doute un peu lourd compte tenu de la longueur de l'ordre du jour, souhaitait par surcroît que le Conseil ne se tienne plus à Saint-Séraphin, excentré, mais à Rouvray. Tous attendaient que le Roi prononcent l'ouverture de ce premier Conseil des Ministres.

.......................................

SON EXCELLENCE LOUIS-ÉDOUARD D’ESCAULT
Duc de Pompadour
Chancelier d’Aldarnor
Grand veneur d’Aldarnor
Gouverneur d’Île-d’Aldarnor
Chevalier de la Jarretière
Commandeur de Saint-Théodore
avatar
Louis-Édouard d'Escault
Administrateur
Administrateur

Messages : 53
Age : 35
Localisation : Rouvray

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Conseil des ministres] N° 1

Message  Invité le Dim 26 Aoû - 18:46

Le ministre de la Guerre arriva dans l'antichambre dans laquelle le chancelier attendait déjà, il le salua et dit simplement :

- Bonjour M. le chancelier.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Conseil des ministres] N° 1

Message  Guillaume de Vitry le Mar 28 Aoû - 14:24

Le prince de Vitry, récemment nommé ministre de l’Échiquier n’en était pas à son premier « conseil » du genre, même si c’était bel est bien son premier « Conseil des ministres » au sens stricte du terme. Il arriva comme à son habitude : un peu en retard. Il salua le chancelier et le ministre de la Guerre, qui seuls pour l’instant étaient arrivés.

Il s’installa sur la banquette de l’antichambre et attendit que le Roi les laisse entrer.

.......................................

SA GRÂCE GUILLAUME DE VITRY
Duc de Vitry
Grand maître d’Aldarnor
Chevalier de Saint-Basile
avatar
Guillaume de Vitry
Modérateur
Modérateur

Messages : 53
Age : 50
Localisation : Hôtel de Vitry ; Rouvray
Emploi : Grand maître d'Aldarnor

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Conseil des ministres] N° 1

Message  Invité le Mar 28 Aoû - 14:57

Charles de Tréville n'était pas le premier ! pourtant, il lui avait semblé être parti très tôt de son bureau du palais Saint-Bezoar, mais rien à faire, il avait du quitter la capitale plus tard que ce qu'il n'avait pensé. Heureusement, il n'était pas dernier ! L'honneur de ce fier vosgeois était donc sauve.

Courtisan peu habile, mais excellent gestionnaire, Charles lança un « bonjour » des plus rigoureux à l'assemblée de ministres qui poirotait là. Il s'assit et se résigna finalement à constater que tout le monde n'était pas aussi ponctuel que lui… comme les autres il attendit.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Conseil des ministres] N° 1

Message  Invité le Mar 28 Aoû - 16:09

Ce n’est pas que le ministre de la Maison du Roi n’était pas franchement utile lors de ce genre de réunion des ministres de Sa Majesté, mais comme c’était son premier Conseil des ministres, le marquis d’Arbousols avait décidé d’être présent, bien que le Roi l’ait autorisé à ne pas venir. Il n’était pas le dernier, il lui semblait que le duc de Bourgondes était aux abonnés absents pour le moment encore.

Il salua ses confrères aimablement, et fit ce que l’on peut appeler une « petite révérence » devant le chancelier d’Aldarnor, Louis-Édouard d’Escault, maintenant plus connu par son titre : le prince des Aspres.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Conseil des ministres] N° 1

Message  Sa Majesté le Roi le Mer 29 Aoû - 16:30

Le roi fut rapidement informé que la presque totalité des membres du Conseil était là, excepté le duc de Bourgondes, mais cela semblait assez normal, était également grand-maître de l’ordre de Saint-Nathanaël d’Yrusalem, il avait prévenu qu’il ne pourrait pas être présent pour ce Conseil des ministres en raison d’une affaire urgente qui le retenait. Curieux d’ailleurs que le chancelier ait décidé de le nommer lui, plutôt qu’un autre, qui aurait été plus présent. A première vue, la grande maîtrise de Saint-Nathanaël n’était pas incompatible avec la fonction de ministre.

Il est vrai que le duc de Bourgondes avait des qualités indéniables en diplomatie, il était extrêmement doué dans ce qui touche les affaires étrangères, c’était d’ailleurs cette qualité reconnue de fin diplomate qui avait certainement dû motiver le chancelier…

M’enfin, la question n’était pas là, le ministre de la Couronne ne serait pas là, il faudrait bien faire avec. Vincent II demanda au valet de faire entrer les ministres dans la salle du Conseil, resplendissante en ce début de journée d’août. A présent, il fallait faire entrer les ministres. Le roi demanda à un huissier d’aller les chercher. Une fois qu’ils furent tous entrés, et que tous s’inclinèrent devant le roi, Vincent II leur souhaita le bonjour, les invitant à s’assoir.


— A vous M. le chancelier.

Louis-Édouard d’Escault avait l’embara du choix, il pouvait commencer par le sujet qu’il voulait, puisque le roi et lui avait déjà parlé de ce qui allait être évoqué dans ce premier Conseil des ministres du quatrième gouvernement Pompadour.

.......................................

SA MAJESTÉ APOSTOLIQUE VINCENT II
Roi d’Aldarnor
Chef et souverain grand-maître des ordres royaux
avatar
Sa Majesté le Roi
Maître du jeu
Maître du jeu

Messages : 288
Age : 36
Localisation : Palais-Sacré ; Rouvray
Emploi : Roi d'Aldarnor

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Conseil des ministres] N° 1

Message  Louis-Édouard d'Escault le Ven 31 Aoû - 21:19

Le Chancelier prit dans un de ses dossiers un papier rempli de gribouillis en tout genre, de ratures de toutes les couleurs, et le visualisa rapidement. Une fois ses notes en mémoire il se lança, en sachant que cette première intervention était d'importance

- Votre Majesté, Messieurs les Ministres ; je tenais à profiter de ce premier Conseil des Ministres du genre pour vous exposer le rôle que le Gouvernement que je préside aura à tenir face aux puissances législatives que le Roi a concédées dans la Charte. Si j'ai été très favorable à la mise en place d'un système politique clarifié et organisé, qui donne au peuple la voix qui lui revient, je tiens à ce que l'exécutif demeure fort et implacable.
En tant que Ministres du Gouvernement que j'anime, vous êtes responsables d'une parole et d'une action qui seront scrutées avec la plus grande des attentions par la Chambre. La politique qui sera fixée ici en Conseil, ou qui vous sera transmise par les soins de Sa Majesté, ou le cas échéant les miens, devra être suivie sans aucune liberté possible. La cohérence, l'esprit de cohésion et d'équipe, la responsabilité, l'honneur seront des qualités que nous devons aujourd'hui plus que jamais déployer pour être irréprochables devant les représentants du peuple. Vous imaginez que dans ce contexte je serai plus intransigeant encore que les députés sur les résultats de notre action ; c'est à cette condition seule que nous saurons nous placer comme un exécutif inattaquable.
Je ne souhaite cependant pas entraver notre travail par une préoccupation permanente sur les états d'âme des Chambres : si nous devons travailler avec elles, nous devrons aussi faire montre de fermeté lorsque l'équilibre de notre action sera menacée, faire preuve de pédagogie quand le sens de nos réformes seront incomprises, en un mot il ne s'agira ni d'être chêne ou roseau, mais d'allier avec sagesse conviction et concertation.
Vous n'êtes pas sans savoir que la tendance majoritaire à la Chambre des Pairs est conservatrice, que cette sensibilité a été confirmée par le peuple lors du scrutin pour l'élection des députés. Notre Gouvernement n'a pas de parti, sauf celui de l'amour du peuple et de son bien, il se place au dessus du jeu politique et je tiens à ce que cela soit respecté. Si nous pouvons avoir chacun des préférences, nous ne sommes ici les porte-paroles de rien ni personne et de cela tient notre indépendance devant les Chambres et notre force sur elles. Le seul principe qui motive nos choix est le service de Sa Majesté dans son souci d'améliorer le Royaume ; dans cette assertion tient notre seule idéologie. Soyez certain que je défendrai toujours cela, car tant que notre action se justifiera ainsi, elle pourra briser toutes les coalitions partisanes.
Je souhaite, pour en terminer avec ce préliminaire, à notre Gouvernement tout le courage dont il a besoin, tant en ce qui concerne la charge de travail qui l'attend que le courage qui est nécessaire pour défendre une action juste et honnête, mais nécessairement sujette à polémiques.

Le Chancelier avait parlé d'un trait, en improvisant totalement, malgré les notes préparées : il avait prévu une amorce plus courte mais il sentait que ce Gouvernement plus que les autres requérait un avertissement particulier. Il se sentait en danger politique, et avait le sentiment que sa position n'avait jamais été aussi fragile, malgré la confiance que le Roi pouvait lui accorder. Dès lors, il devait être plus prudent, et cela se traduisait par une volonté de contrôle accru, ce qui pourrait être hautement préjudiciable par la suite tant face à la relation qu'il pourrait avoir avec les Ministres que la responsabilité et le travail supplémentaire que cela exigeait. Sa longue expérience de chef de gouvernement ne l'aidait plus compte tenu du changement total dans le paysage et le système politiques du pays

Après une pause de quelques courtes secondes, le temps que son discours s'imprime, il reprit :


- Bien ! Ouvrons donc l'ordre du jour. Le Ministre de la Couronne est malheureusement absent, mais il m'a transmis ses rapports, nous allons donc aborder la question du Victorin.

Il y a avait dans cette phrase quelque chose de terrible, que le Chancelier ressentait : comment pouvait-on être si technocrate que le mariage entre deux personnes deviennent l'objet d'une décision purement diplomatique et tactique ? Le malaise de Louis-Édouard, qui pourtant ne connaissait que très peu le Victorin, déjà important, devait sans doute être bien moindre que celui du Roi même, son père. Il attendit d'ailleurs que le Roi, ou le Ministre de la Couronne, prenne la parole pour exposer l'état de la situation et des négociations.

.......................................

SON EXCELLENCE LOUIS-ÉDOUARD D’ESCAULT
Duc de Pompadour
Chancelier d’Aldarnor
Grand veneur d’Aldarnor
Gouverneur d’Île-d’Aldarnor
Chevalier de la Jarretière
Commandeur de Saint-Théodore
avatar
Louis-Édouard d'Escault
Administrateur
Administrateur

Messages : 53
Age : 35
Localisation : Rouvray

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Conseil des ministres] N° 1

Message  Invité le Sam 1 Sep - 8:58

Contrairement au Chancelier d’Escault, Paul d’Arbousols connaissait bien le Victorin Louis. C’était un jeune homme qui ressemblait finalement beaucoup à son royal paternel, en un peu plus fervent zorthodoxe. Conservateur Louis ne l’était pas, il n’était pas plus de ces libéraux acharnés de la Chambre. Le Victorin aurait plus était un modéré, ou, Paul en était intimement convaincu, un éternel indécis. Mais ça, c’était l’avis de Paul, qui ne regardait que lui.

Étant également très au fait des affaires secrètes en cours, Paul jugea opportun d’intervenir à la suite du chancelier ; il se félicitait d’ailleurs d’être venu ! Comme quoi, il ne fallait pas toujours écouter le Roi…


- Je suis enchanté de voir que M. le Chancelier a la même conception des choses que moi, j’espère donc que nos travaux seront constructifs et que notre collaboration sera fructueuse.

Paul eut un sourire, il venait de se placer auprès du chancelier, en tant que petit nouveau, il avait été informé de la guéguerre entre le Chancelier et le Ministre de l’Echiquier, Vitry. Paul avait un naturel assez contestataire, qui normalement lui aurait valu les foudres royales, mais il était également très fidèle envers le Roi, c’était un homme de confiance.

- En tant que Ministre de la Maison du Roi, je me dois de connaître ce dossier, et je le connais très bien, permettez donc, sire, que j’expose la situation. Le Roi acquiesça. Tout d’abord, vous devez tous savoir que nous avons envoyé le chevalier de La Barre en Belondor, dans sa dernière lettre, il m’informait que les négociations avec l’Empereur des Belondaures se passaient bien. Il semble en bonne voit. La Princesse en question est la sœur de l’Empereur, 19 ans. C’est un très bon parti pour le Victorin. Ensuite, il y a M. de Brétellier en Zollernberg, le Grand-Duc lui-même a parlé d’un mariage éventuel : problème, toutes les Princesses zollernoises semblent casées… Ensuite, il nous reste les deux princesses de Maisne, là c’est plus délicat et nous n’avons aucun agent en négociation, comme d’ailleurs les Princesses orientales.

Je pense ne pas me tromper en assurant que Sa Majesté semble plus favorable à la princesse de Belondor. Mais, je ne suis pas le porte-parole de Sa Majesté et ne parlerais donc pas en son nom.

Le Marquis, qui s’était levé, se rassit, et eut un regard pour Louis-Édouard d’Escault, mêlé d’une légère inclinaison de la tête, comme pour lui signifiait son respect et son soutien.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Conseil des ministres] N° 1

Message  Sa Majesté le Roi le Mar 4 Sep - 16:10

Le roi écoutait avec attention le nouveau ministre de sa Maison, il parlait presque en son nom, c’était bien pratique cette affaire ! Arbousols connaissait d’ores et déjà le choix du roi, et il comptait bien imposer ses vues à ce sujet. Il voulait le conseil de tous. Le sujet du mariage du victorin avait déjà été abordé, mais jamais le roi n’avait insisté. Aujourd’hui, Louis d’Aldarnor était en âge de se marier, il fallait assurer la pérennité de la dynastie guérinienne. Pas question donc d’épiloguer, le roi fut direct :

— Bien, puisque M. le chancelier a abordé ce sujet le premier, alors je vous dirai le fond de ma pensée sans détours : je suis favorable à ce que le victorin soit uni à la princesse impériale de Belondor, Maria-Aurélia de Temararien, la sœur de l’empereur Nabelnine II. Cette union renforcerait notre alliance avec le Belondor et conforterait notre position. C’est un excellent message envoyé aux Temararien qui les assurera de notre profonde amitié.

Vous n’êtes pas sans savoir mes affinités à l’égard du Belondor messieurs. Je préfère un mariage belondaure, non seulement car il serait bénéfique pour nous, mais également car il nous permettrait de reconnaître pleinement en la dynastie des Temararien la Maison régnante de Belondor. Nous avons trop souvent soutenu les Bordebon ; aujourd’hui que le régime impérial est solidement ancré en Belondor, il nous faut changer notre politique.

Outre le mariage avec le victorin, j’imagine également un mariage entre l’empereur et notre sœur cadette, l’infante Pauline. Quel est votre sentiment messieurs à ce sujet ?

.......................................

SA MAJESTÉ APOSTOLIQUE VINCENT II
Roi d’Aldarnor
Chef et souverain grand-maître des ordres royaux
avatar
Sa Majesté le Roi
Maître du jeu
Maître du jeu

Messages : 288
Age : 36
Localisation : Palais-Sacré ; Rouvray
Emploi : Roi d'Aldarnor

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Conseil des ministres] N° 1

Message  Louis-Édouard d'Escault le Sam 8 Sep - 21:46

Louis-Edouard savait que le Roi avait une très nette préférence pour le Belondor, il ne pensait cependant pas que celui-ci déciderait de multiplier les mariages ! Ne souhaitant pas s'opposer frontalement à la royale volonté sur ce sujet, le CHancelier exprima cependant sa réelle déception :

"Ce Conseil sait sans doute ma position sur la question, et ce n'est pas innocemment que j'ai souhaité soulever ce problème en premier. En la matière je ne reconnais en la famille régnante du Belondor pas de légitimité suffisante pour honorer comme il se doit un mariage avec un Infant d'Aldarnor. Je juge leur accession au trône trop récente et trop fragile pour la cautionner d'une manière aussi explicite ; je m'oppose par ailleurs en plusieurs points à la manière dont cette nation conçoit désormais le partage des pouvoirs et fonctionne politiquement et je vois comme une dangereuse pente le soutien d'un tel esprit institutionnel. Le Zollernberg, dont j'appuyais le rapprochement, m'apparaissais plus digne de confiance. Je m'en remets cependant à Votre Majesté, et je ne doute pas que votre choix sera le meilleur pour le Royaume."

.......................................

SON EXCELLENCE LOUIS-ÉDOUARD D’ESCAULT
Duc de Pompadour
Chancelier d’Aldarnor
Grand veneur d’Aldarnor
Gouverneur d’Île-d’Aldarnor
Chevalier de la Jarretière
Commandeur de Saint-Théodore
avatar
Louis-Édouard d'Escault
Administrateur
Administrateur

Messages : 53
Age : 35
Localisation : Rouvray

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Conseil des ministres] N° 1

Message  Sa Majesté le Roi le Mer 31 Oct - 17:02

Le roi lança un regard désapprobateur au Chancelier, comme s’il n’était qu’un simple écolier : c’était la première fois que les deux hommes avaient un point de divergence d’une importance si notoire. Le mariage du victorin n’était un détail en fait, il était l’héritier du trône, son mariage avait donc un caractère crucial pour beaucoup. La princesse choisi était à elle seule un message envoyé au peuple : Vincent II était en train d’opérer un revirement de la politique diplomatique aldarnorine ; les Autricum avaient toujours soutenus les Bordebon.

En ce sens, le Chancelier était de la vieille école, il comparait la situation belondaure à l’Aldarnor, qui s’appuyait sur une même dynastie depuis toujours. Les Belondaures avaient cette particularité curieuse d’aimer faire eux-mêmes leurs monarques, en Aldarnor, le roi n’avait jamais eu une quelconque légitimité populaire, et le roi s’en gardait bien d’ailleurs, la clé des institutions aldarnorine c’était son souverain, qui ne tenait son auguste pouvoir que de Dieu et de la gloire de ses ancêtres. On était loin de l’empereur plébiscité par le peuple…


— J’entends votre position M. mon Chancelier, mais cependant, je ne peux aller dans votre sens. Ce mariage avec la princesse de Belondor couronne les efforts de rapprochement avec le Belondor que j’avais appelé de mes vœux.

Le roi se détourna du Chancelier et fixa son regard sur Vitry :

— J’attends vos avis, messieurs !

.......................................

SA MAJESTÉ APOSTOLIQUE VINCENT II
Roi d’Aldarnor
Chef et souverain grand-maître des ordres royaux
avatar
Sa Majesté le Roi
Maître du jeu
Maître du jeu

Messages : 288
Age : 36
Localisation : Palais-Sacré ; Rouvray
Emploi : Roi d'Aldarnor

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Conseil des ministres] N° 1

Message  Invité le Mer 31 Oct - 17:12

« Bon bon » se dit Charles, le roi semble avoir prit définitivement sa décision, on ne voyait donc pas trop le but de cet échange ! Ce serait la princesse de Belondor, il fallait s’y faire, alors autant ne pas faire de vagues. Voyant que Vitry restait pantois, le ministre du Trésor se senti presque obligé de venir à son secours. Le roi fut surpris qu’il soit le premier à intervenir, il s’attendait à entendre la douce voix du ministre de l’Échiquier…

- Sire, je suis pour ma part favorable au mariage avec la princesse Maria-Aurélia. Il me semble être le plus opportun, étant donné que les Klausbourg n’ont aucune princesse à marier, de la famille impériale j’entends… Nous ne pouvons dignement pas envisager de marier le victorin à une princesse issue d’une famille non régnante ou d’un État zollernois quelconque. Je ne pense pas que cette solution soit la plus prestigieuse pour nous.

De plus, dans la mesure où les Temararien règnent de nouveau sur le Belondor depuis un moment, on peut estimer que cette jeune dynastie est cependant suffisamment honorable pour recevoir une de nos infantes en mariage et marier notre bien-aimé victorin à une Belondaure. Nous ne devons pas apparaître rétrogrades en ayant peur du Belondor, c’est une nation puissante, et je suis persuadé que le fait que la Maison d’Autricum soit plus prestigieuse que celle des Temararien ne peut être que bénéfique pour nos deux nations. L’empereur Nabelnine II sait tout l’honneur qui lui est fait, j’en suis convaincu messieurs.

Il regarda l’assistance et attendit sa réaction.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Conseil des ministres] N° 1

Message  Louis-Édouard d'Escault le Jeu 1 Nov - 0:20

Le Chancelier savait que sa position était minoritaire. C'était sa position cependant et il avait une trop haute idée de la politique pour travestir ses opinions afin de ne jamais contredire Sa Majesté. Si le Roi l'avait nommé à cette charge, c'était d'ailleurs bien pour qu'il émette son point de vue, il aurait sinon été son simple secrétaire. Un mot troubla le Chancelier dans l'intervention de Charles de Tréville, et il prit la parole pour le lui faire remarquer :

“ Je ne crois pas, Monsieur, que le mot de rétrograde convienne en la matière. Mes réticences concernant le mariage du Victorin, et plus globalement la politique de rapprochement avec le Belondor, sont plus subtils que l'effet d'un simple esprit rétrograde. ”

.......................................

SON EXCELLENCE LOUIS-ÉDOUARD D’ESCAULT
Duc de Pompadour
Chancelier d’Aldarnor
Grand veneur d’Aldarnor
Gouverneur d’Île-d’Aldarnor
Chevalier de la Jarretière
Commandeur de Saint-Théodore
avatar
Louis-Édouard d'Escault
Administrateur
Administrateur

Messages : 53
Age : 35
Localisation : Rouvray

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Conseil des ministres] N° 1

Message  Guillaume de Vitry le Jeu 1 Nov - 9:59

Le prince de Vitry qui observait le débat depuis le début sans dire un mot. Le chancelier prouvait une fois encore qu'il était un grand homme d'Etat, il fallait quand même avoir une certaine position pour oser s'opposer à la décision du roi. Son silence était stratégique, il voulait avant de se prononcer avoir l'avis des autres membres du gouvernement. Car cette décision n’était pas à prendre à la légère, c’était quand même pour l'avenir du royaume.

Voyant que les autres ne réagissaient pas, il se décida et dit :


- Votre Majesté, je suis d'accord avec monsieur le chancelier, l'union du victorin avec une princesse de Belondor n'est pour ma part pas la bienvenue. Notre relation avec cette nation est trop récente, que pour songer déjà à un mariage. Pour ma part, il ne faut pas bruler les étapes. Ceci n'est que mon avis, cependant quelque soit le choix que fera, Votre Majesté, je soutiendrai ce choix qui sera pour le bien de la nation.

.......................................

SA GRÂCE GUILLAUME DE VITRY
Duc de Vitry
Grand maître d’Aldarnor
Chevalier de Saint-Basile
avatar
Guillaume de Vitry
Modérateur
Modérateur

Messages : 53
Age : 50
Localisation : Hôtel de Vitry ; Rouvray
Emploi : Grand maître d'Aldarnor

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Conseil des ministres] N° 1

Message  Louis-Édouard d'Escault le Ven 2 Nov - 10:36

Le Chancelier se tourna, presque surpris, vers le Ministre de l'Échiquier. Louis-Édouard n'aurait jamais cru possible un rassemblement aussi clair entre leurs deux positions. Le Prince de Vitry faisait preuve de courage et de conviction.
Deux ministres, et non des moindres, étaient désormais d'avis qu'un mariage Bélondor n'apparaissait pas comme l'option la plus favorable, qu'allait répondre le Roi ? Sans nul doute, le Conseil vivait là un de ses moments les plus palpitants. Cela montrait bien que la question du mariage n'était pas simplement frivole, mais engageait clairement les intérêts de l'État.

.......................................

SON EXCELLENCE LOUIS-ÉDOUARD D’ESCAULT
Duc de Pompadour
Chancelier d’Aldarnor
Grand veneur d’Aldarnor
Gouverneur d’Île-d’Aldarnor
Chevalier de la Jarretière
Commandeur de Saint-Théodore
avatar
Louis-Édouard d'Escault
Administrateur
Administrateur

Messages : 53
Age : 35
Localisation : Rouvray

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Conseil des ministres] N° 1

Message  Sa Majesté le Roi le Ven 2 Nov - 12:01

Le roi toisa le ministre de l’Échiquier. Il ne pensait pas que Vitry serait défavorable à ce mariage. Cela mettait le roi dans l’embarras… et le ministre de la Couronne qui n’était pas là pour donner son avis, lui qui aurait certainement été favorable à cette union ! Le roi décida d’être plus pragmatique.

— Je vois M. de Vitry, je comprends votre sentiment. L’âge de la Maison de Temararien vous cause du souci messieurs semble-t-il… Cependant, c’est une Maison régnante, nous ne pouvons oublier cet aspect d’importance.

De plus messieurs, je vous le dis sincèrement, pouvez-vous me proposer une alternative valable ?! je ne crois pas. La princesse de Sidon, Élisabeth, n’a plus de couronne, puisque son père a été renversé depuis un bon moment maintenant, il vit à nos frais à Balrogue. Le Zollernberg n’a aucune princesse suffisamment digne à marier. Je me refuse de marier mon fils à une Maisnoise étant donné nos relations présentes avec le Maisne… Il ne reste donc plus que la princesse de Myzithras messieurs. Mais il semble que ladite princesse ne soit si libre que cela, puisque le roi de Myzithras a accueilli à bras ouverts une délégation maisnoise qui a pour objectif déguisé de marier la princesse Anne au cousin du régent !

Les infants d’Aldarnor ont toujours épousé une princesse issue d’une Maison régnante, il ferait beau voir que cela change. Dans ces conditions, le double mariage me semble être une bonne chose messieurs. Ne vous inquiétez donc pas, ce n’est pas Maria-Aurélia qui règnera, mais bel et bien mon fils, le victorin !

Le roi attendit la réaction du Chancelier en particulier, mais aussi de tous les autres ministres, et notamment le ministre de sa Maison, qui semblait plongé dans ces sombres pensées.

.......................................

SA MAJESTÉ APOSTOLIQUE VINCENT II
Roi d’Aldarnor
Chef et souverain grand-maître des ordres royaux
avatar
Sa Majesté le Roi
Maître du jeu
Maître du jeu

Messages : 288
Age : 36
Localisation : Palais-Sacré ; Rouvray
Emploi : Roi d'Aldarnor

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Conseil des ministres] N° 1

Message  Invité le Dim 11 Nov - 15:23

Le ministre de la Guerre en avait assez de cette histoire de mariage, il trouvait qu’elle prenait un peut trop de place dans ce Conseil des ministres. Il fallait abréger, le roi avait manifestement tranché dans le vif, il avait écouté tous les ministres qui avaient parlé, mais comme toujours, il faisait selon son cœur, bien souvent Vincent II ne changeait pas d’avis d’ailleurs…

L’affaire de la Petite-Syldavie préoccupait le ministre depuis un petit moment. Le roi avait reçu l’ambassadrice d’Armara, mais il n’empêchait que les Aldarnorins restaient sceptiques quant cette annexion. Le roi restait très pacifiste – trop peut-être, quand la quasi-totalité de la Cour attendait avec impatience la guerre avec le Maisne. Il fallait faire bouger le roi. Alors, Hyacinthe donna son avis sur ce mariage.


- Messieurs, ce n’est un secret pour personne, je suis plutôt favorable à ce mariage. Entendez-moi bien : je ne me suis pas mis subitement à aimer le Belondor. C’est une nation dont nous devons nous méfier, ils sont, Majesté, nos ennemis naturels. Nous accueillons toujours les princes bordebons sur notre sol, et c’est tant mieux d’ailleurs.

Ce double mariage nous garantira la tranquillité avec le Belondor. Chose dont nous avons besoin, cruellement même. De plus, on raconte que la princesse Maria-Aurélia est tout à fait charmante, et, fait intéressant, aussi conservatrice que son frère jumeau… Elle sera une bonne reine, j’en suis persuadé.

Je suis donc de l’avis de Sa Majesté, peut d’autres solutions s’offrent à nous. Dieu a peut-être souhaité ce rapprochement. Le temps de la guerre est peut-être terminé avec le Belondor. L’avenir seul nous le dira. Puisse Dieu protéger notre bien-aimé souverain et conserver la prospérité à l’Aldarnor.

Le duc de Richelieu s’inclina devant le roi, alors qu’il s’était levé, curieusement, pour parler.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Conseil des ministres] N° 1

Message  Théodore Lizieux le Lun 12 Nov - 17:19

Le ministre de la justice n'était pas encore intervenu. A dire vrai, Théodore Lizieux était plus un homme de fait que de palabres et il aimait conserver une certaine retenue sur les questions qui n'intéressaient pas directement ses affaires propres. Toutefois, il était vrai que l'avenir de la couronne royale et a fortiori celui du Royaume tout entier touchait médiatement son champ de compétence. S'il ne souhaitait pas passer pour un homme de conseil avisé dans le domaine matrimonial, le ministre de la justice avait cependant une vague opinion des bienfaits, ou à l'inverse des méfaits, qu'une possible union entre le victorin et la princesse impériale belondaure. De toute manière, Sa Majesté le Roi avait déjà une opinion bien forgée sur la question, l'avis de Théodore ne remettrait sûrement pas en cause cela.

" Majesté, messieurs, il ne me semble pas inopportun d'envisager une union entre le victorin d'Aldarnor et la jeune princesse de Belondor. Nous ne pouvons que reconnaître que l'Empire des Temararien a une importante légitimité sur la scène micromondiale et que Nabelnine II dispose d'une grande influence sur la majorité des dirigeants de l'Archipel.

De plus, les Belondaures sont aussi capables de faire grandir de ravissantes femmes, comme l'est la princesse Maria-Aurélia, ainsi que de nombreux mâles, d'après les abondants témoignages d'illustres personnalités de la cour. Nous pourrions dès lors espérer une progéniture abondante et vigoureuse. "

.......................................

MONSIEUR THÉODORE LIZIEUX
Officier de Saint-Théodore

Théodore Lizieux
Modérateur
Modérateur

Messages : 5
Age : 49
Localisation : Rouvray

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Conseil des ministres] N° 1

Message  Louis-Édouard d'Escault le Lun 12 Nov - 22:35

Le Chancelier savait bien que la question était déjà tranchée, la volonté du Roi d'inscrire cette question à l'ordre du jour tenait davantage à des raisons de principe. Ce qui inquiétait le chef du Gouvernement était ici la division du gouvernement qui semblait se dessiner sur la politique internationale, qui n'était d'ailleurs pas, tant s'en faut, le domaine de prédilection de Louis-Édouard. Ses opinions relevaient ainsi davantage du sentiment que de la conviction, et il entendait bien le ministre de la Guerre qui soutenait qu'une alliance avec le Belondor lui apparaissait "cruellement" nécessaire. Pourtant il ne pouvait se faire à l'idée. Le débat sur la question du mariage méritait, au-delà d'elle-même, un débat sur la politique à adopter avec le Belondor. Louis-Edouard, animateur du Conseil, prit donc la parole :

"Votre Majesté, si vous le permettez, je souhaiterais orienter le débat sur une question qui engage notre Nation de manière cruciale. Le mariage avec une Princesse issue de la Maison régnante du Belondor nous lie de manière déterminante avec ce pays. Monsieur le Ministre de la Guerre, vous semblez dire que la relation avec le Belondor mérite d'être réévaluée, et approfondie, pourriez-vous nous expliquer ce qui vous conduit à penser cela ?"

.......................................

SON EXCELLENCE LOUIS-ÉDOUARD D’ESCAULT
Duc de Pompadour
Chancelier d’Aldarnor
Grand veneur d’Aldarnor
Gouverneur d’Île-d’Aldarnor
Chevalier de la Jarretière
Commandeur de Saint-Théodore
avatar
Louis-Édouard d'Escault
Administrateur
Administrateur

Messages : 53
Age : 35
Localisation : Rouvray

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Conseil des ministres] N° 1

Message  Invité le Mar 13 Nov - 17:48

Le ministre de la Guerre avait la particularité d’avoir été reconduit par le Roi plus que par le Chancelier à vrai dire… C’était aussi ça les coulisses d’un régime parlementaire, il fallait faire avec les choix du Roi, qui conservait une importance toute particulière dans les institutions aldarnorines : il présidait le Conseil des ministres, et à ce titre, on pouvait dire que c’était bien toujours lui qui gouvernait le royaume.

De fait, le duc de Richelieu n’était pas très en accord avec la politique étrangère du Chancelier, l’Aldarnor n’avait plus vraiment de relations diplomatiques avec les autres nations de l’Archipel, l’ouverture au monde semblait une chose importante aux yeux du ministre de la Guerre. Il était contre, au final, le mariage avec la princesse de Belondor. Issue de la haute aristocratie, la famille du Plessis était très vieille. Hyacinthe avait gardé un mépris naturel pour les Temararien, qu’il considérait comme de simples parvenus. Les Aldarnorins avaient encore à l’esprit l’image d’ogre que l’on donnait volontiers au père de l’Empereur actuel.

De plus, la personnalité de Nabelnine II ne plaisait pas du tout à Hyacinthe, il avait des manières secrètes, on le disait homosexuel, et en plus, il avait envahit la Germanie, annexant sans vergogne des peuples qui ne voulaient pas d’un Temararien pour monarque, et chassant les Maison régnantes de Germanie. Le duc de Richelieu était convaincu par la théorie de l’équilibre des puissances, et il trouvait que le Belondor allait trop loin.

Hyacinthe se résigna donc à exposer sa théorie au Conseil, non sans quelques
a priori

- Il y a, M. le Chancelier, plusieurs points de notre diplomatie avec lesquels je ne suis d’accord. Nous sommes bien trop renfermés, et du coup, messieurs, personne ne s’intéresse à l’Aldarnor, tant sur le plan militaire que sur le plan culturel ou économique. Nous n’avons aucune influence au sein de l’Archipel alors que nous avons une voix intéressante à porte. Nous devrions avoir plus de poids au sein de l’Archipel, rappelons que nous sommes tout de même l’une des premières puissances du sud de l’Archipel ! Les réformes militaires que nous avons entrepris, et notre puissante marine devraient nous permettre d’avoir une place plus confortable.

Les faits sont là : notre diplomatie est en train de considérablement s’affaiblir. L’absence de représentation dans les grands pays que constituent Édoran, le Craslande, la Scanténoisie-Helvétia ou même l’Armara pose problème.

Ce mariage ne m’enchante pas, et pardonnez, sire, ma franchise, mais il a le mérite d’impulser un changement de diplomatie qui sera je l’espère bénéfique. J’estime effectivement que nos relations avec le Belondor devraient être sérieusement approfondies, pour nous assurer de ne plus faire la guerre à notre éternel ennemi et nous ménager une paix utile. Il en va de même pour le Zollernberg, c’est une vieille nation, il nous serait utile de l’avoir comme allié militaire, pour éventuellement équilibrer un éventuel traité avec le Belondor, et rassurer le Zollernberg quant à notre rapprochement avec le Belondor. Faisons des Belondaures nos alliés économiques, utilisons-les, mais faisons des Zollernois nos alliés militaires, ou l’Édoran même, pourquoi pas ?

Il me semble que je m’éloigne du sujet du mariage présentement et mon projet est peut-être grandiose mais… en même temps messieurs, que serait l’Aldarnor sans la grandeur ?!

Ravivant l’ardeur nationale chez les ministres – et elle était bien dissimulée… –, le duc de Richelieu espérait une réaction, et surtout une adhésion à ses vues.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Conseil des ministres] N° 1

Message  Invité le Dim 9 Déc - 13:07

Le ministre de la Couronne venait à l’instant d’arriver dans l’antichambre. Il était plus qu’en retard. Il n’avait reçu la lettre annonçant le Conseil des ministres il y a deux jours seulement. En visite sur l’île de Parque, sous souveraineté de l’ordre de Saint-Nathanaël, dont il était le grand-maître pour le moment.

Avant que d’entrer, il demanda au valet qui était planté devant la porte d’aller lui chercher l’huissier qui était à l’intérieur pour s’enquérir de l’avancement des débats. Après quelques courtes explications, dans lesquelles l’huissier dépeint les opinions de chacun des ministres en présence, il demanda à l’huissier de disposer et d’informer le roi de sa présence.

Affublé de son attirail d’État : costume, insigne des ordres royaux, toque, etc. … il fut introduit dans la salle du Conseil. A la surprise de tous, le ministre de la Couronne était finalement là. Infant d’Aldarnor, et ministre de la Couronne, il avait le privilège d’avoir une place choix : il était à l’immédiate gauche du roi, tandis que le chancelier était lui à sa droite.


Le valet l’annonça :

“ Son Excellence le ministre d’État du département de la Couronne, infant d’Aldarnor, duc de Bourgondes. ”

Ainsi pompeusement introduit, il alla rapidement s’assoir.

“ Je vous pris, mon cousin, de m’excuser de ce retard, mais je n’ai été prévenu que tardivement de la tenue de ce Conseil, c’est d’ailleurs un véritable miracle que j’ai pu arriver ici en un temps si bref, cela confirme assurément que les voies praticables d’Aldarnor son dans un état tout à fait respectable.

Messieurs, recevez également toutes mes excuses. Mais je vous en prie, poursuivez donc. ”

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Conseil des ministres] N° 1

Message  Sa Majesté le Roi le Dim 9 Déc - 13:55

Le roi ne pu s’empêcher d’afficher un regard sévère. Le ministre ne manquez pas de toupet ; à vrai dire, si le ministre de la Couronne avait reçu si tardivement l’invitation au Conseil des ministres, c’était parce que le roi l’avait voulu ainsi. C’était effectivement une technique du roi pour s’assurer que le ministre ne fut pas présent à ce Conseil.

Vincent II savait que son cousin était parmi les princes les plus conservateurs de son entourage, il n’avait d’ailleurs pas compris pourquoi son chancelier l’avait choisi… une bizarrerie lorsqu’on savait que le prince des Aspres était à l’opposé de la pensée du duc de Bourgondes. Bref, le fait est que le ministre indésirable était bien là. Problème donc, car le débat sur le mariage n’était pas encore terminé… le duc risquait de s’y opposer, il fallait donc jouer finement, ou plutôt, l’inverse.


- M. notre ministre, vous êtes bien en retard en effet, ce Conseil a commencé depuis un long moment. Ce n’est pas à vous de nous prier de continuer d’ailleurs. Nous venons à l’instant de terminer la question du mariage du victorin notre fils.

Les ministres se retournèrent tous en direction du roi, stupéfaits : il avait donc fait son choix. Mais le roi ne donna aucune précision. Le sujet était visiblement clôt.

- A présent messieurs, je souhaiterais aborder la question de la Petite-Syldavie. M. notre cousin, voilà un sujet sur lequel vous devez avoir des choses à dire. Elles arriveront d’ailleurs en prolongement de ce qu’a dit M. de Richelieu. Nous vous écoutons.

Le roi le fixa, attendant son exposé.

.......................................

SA MAJESTÉ APOSTOLIQUE VINCENT II
Roi d’Aldarnor
Chef et souverain grand-maître des ordres royaux
avatar
Sa Majesté le Roi
Maître du jeu
Maître du jeu

Messages : 288
Age : 36
Localisation : Palais-Sacré ; Rouvray
Emploi : Roi d'Aldarnor

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Conseil des ministres] N° 1

Message  Invité le Lun 18 Fév - 8:17

Le duc avait bien senti que le roi ne voulait décidément pas parler de ce mariage avec lui. Bon orateur, Bourgondes aurait certainement asséné de violentes remarques sur le Belondor et la Maison de Temararien, les vieux réflexes certainement…

Le ministre parla donc des affaires de Petite-Syldavie.


“ Hey bien messieurs, la Petite-Syldavie est une affaire que nous devrions vite expédié : l’Armara l’a envahi extrêmement rapidement, à la demande des Syldaves d’ailleurs semble-t-il. Nos espions nous ont rapporté qu’il y a avait une part de vérité là-dedans, certes, l’appel à l’aide n’avait rien de bien populaire. Il s’agissait plutôt pour les dirigeants syldaves de se maintenir devant des Oumuriens qui partout où ils allaient donnaient de mauvaises idées au bon peuple. L’intervention d’Armara est impérialiste, à n’en point douter, mais elle est aussi très astucieuse : les Syldaves ont été intégrés au gouvernement du nouvel État fédéré. A présent, la Petite-Syldavie jouit des progrès d’Armara en matière technique, mais aussi sociale. Il faudra donc veiller à ce que ces idées ne se propagent pas trop chez nous.

Sur le plan international, l’Archipel a reconnu l’annexion, à présent la Petite-Syldavie est considérée comme armaréenne. Il n’y a rien que nous puissions faire contre cela. Agissons intelligemment et gardons nous bien d’intervenir militairement : faisons du commerce, comme à l’accoutumée, et non la guerre ; nous nous assurerons ainsi la prospérité nécessaire à notre progrès, plutôt que les morts participants à notre ruine. ”

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Conseil des ministres] N° 1

Message  Sa Majesté le Roi le Jeu 21 Fév - 12:02

Le roi était satisfait de l’intervention du ministre de la Couronne. Il avait un moment eu peur que ce dernier ne préconise l’intervention armée ; chose que le roi ne voulait absolument pas, il fallait à tous prix éviter cette solution.

Se tournant vers les autres ministres, le roi dit alors :


— Bien, que pensez-vous de cela, messieurs ?

.......................................

SA MAJESTÉ APOSTOLIQUE VINCENT II
Roi d’Aldarnor
Chef et souverain grand-maître des ordres royaux
avatar
Sa Majesté le Roi
Maître du jeu
Maître du jeu

Messages : 288
Age : 36
Localisation : Palais-Sacré ; Rouvray
Emploi : Roi d'Aldarnor

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Conseil des ministres] N° 1

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum