Arrivée à Bermudys

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Arrivée à Bermudys

Message  Invité le Jeu 16 Aoû - 15:52

Le commodore de Rigaud avait reçut du roi une dispense, étant toujours ministre de la Marine et des Colonies, il ne pouvait quitter le royaume sans l’accord expresse de Sa Majesté. Vincent II ne « voulait plus le voir à Rouvray », selon ses propres mots. Et Philippe savait pourquoi, il était trop bon marin, et trop réputé pour rester cloîtré dans la capitale : c’était un atout pour le royaume.

C’est donc pour cela que le roi l’avait envoyé à la tête de cette petite flotte de cinq navires en Nouvelle-Ys, il avait pour mission de s’assurer de l’avancée des travaux du port militaire de Bermudys. La Couronne aldarnorine avait injecté beaucoup de moyens pour la construction d’un port militaire capable de produire et réparer les navires de la marine royale. La guerre micromondiale qui venait de se terminer avait convaincu le roi de ne pas rester neutre la prochaine fois… Il fallait donc que la marine royale aldarnorine affirme sa puissance.

Outre le port militaire, le roi, qui ne perdait jamais le nord, avait également impulsé la création d’un port commercial de grande envergure. Enfin, c’était les informations que le roi lui avait donné…

Philippe de Rigaud risquait certainement d’être fait sénéchal-résident de la colonie. Il avait également la mission d’escorter un éminent prélat aldarnorin jusqu’en Nouvelle-Ys, d’où il repartirait pour le Zollernberg. Le catholice des Autricum souhaitait rendre visite au patriarche de l’Église zorthodoxe, il avait plusieurs informations à recueillir semblait-il..

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrivée à Bermudys

Message  Invité le Mer 29 Aoû - 20:22

Le marquis de Vauvirac inspectait les travaux du port militaire. Ils avançaient très bien, le roi avait réalisé là un investissement judicieux, surtout depuis qu’on avait appris les agissements de l’Armara, la Nouvelle-Ys était stratégiquement très bien placée pour menacer cette nation si jamais ses intentions s’avéraient belliqueuses…

Le commodore de Rigaud regardait le pavillon aldarnorin flotter sur le fort, un sentiment de fierté l’envahi soudain. Il espérait bien être fait sénéchal-résident de l’île, c’était un de ses grands rêves de gérer la construction d’une ville, et Bermudys était en plein essor. Ici, les potentiels étaient énormes en matière de commerce, cette petite île était fichtrement bien placée ! A proximité du Zollernberg, pas trop loin du Belondor, c’était une clé qui défendait l’accès au Zollernberg par le Sud, et vue comme les Zozos étaient agités en ce moment, il risquait d’y avoir de l’action !

Le jour se levait, la journée s’annonçait bonne, le port s’étendait devait Rigaud :



Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum