[Lettre] Au ministre de la Maison du Roi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Lettre] Au ministre de la Maison du Roi

Message  Sa Majesté le Roi le Mer 29 Aoû - 19:39


Mérillac, le 29e d’août de 1812.

De Sa Majesté Vincent II,
Roi d’Aldarnor, etc. …

À

Son Excellence Paul d’Arbousols,
Ministre de la Maison du Roi.

Monsieur notre ministre,

Nous souhaiterions que vous nous ameniez la comtesse de Buda vendredi matin, à 8 heures précises, dans nos petits appartements afin de nous entretenir avec elle des sujets que vous savez.

Il est très important que son transfert se fasse en toute discrétion : n’oubliez pas que les agents du régent de Maisne ne sont toujours pas informés de sa présence en Aldarnor, nous ne souhaiterions donc pas qu’ils arrivent sur notre territoire plus tôt que prévu…

Merci de votre efficacité,

avatar
Sa Majesté le Roi
Maître du jeu
Maître du jeu

Messages : 288
Age : 36
Localisation : Palais-Sacré ; Rouvray
Emploi : Roi d'Aldarnor

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Lettre] Au ministre de la Maison du Roi

Message  Invité le Mer 29 Aoû - 20:23

Arbousols venait de recevoir la lettre du Roi. En tant que ministre de sa Maison, il connaissait toutes les ficelles du métier… le secrétaire d’État à la Police était de ses amis et il était toujours informé sur tout le monde. Le ministre de la Maison du Roi était aussi cul et chemise avec les agents des services secrets, et avait une grande ascendance sur eux, et indirectement sur le secrétaire d’État à la Police aussi : en effet Arbousols n’y était pas pour rien dans sa nomination !

Peu de monde avait le luxe d’éternuer sans que le ministre soit au courant, sans prétention aucune bien entendu. Le marquis d’Arbousols aimait bien faire son travail, et il ne laissait jamais rien au hasard, il avait été l’un des premiers prévenus de l’affaire de la comtesse de Buda. Il l’a faisait d’ailleurs surveiller, et il était revenu aux oreilles du ministre que la demoiselle commençait à s’impatienter : ça tombait donc bien que le Roi la fasse venir à Saint-Séraphin.

La situation de la jeune comtesse de Buda s’éclaircissait, et s’était tant mieux, le ministre irait donc la chercher tôt demain matin, vers les 5 heures du matin, histoire de la préparer à sa rencontre avec le grand patron…

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum