[Lettre] Acte de candidature

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Lettre] Acte de candidature

Message  Louis-Octave Pikkendorff le Ven 2 Nov - 21:08


Colonel Louis-Octave de Pikkendorff,
Rouvray, 2 novembre 1812

à l'adresse de

Son Excellence Monsieur le Marquis d'Arbousols,
Ministre de la Maison du Roi


Votre Excellence,


Colonel des armées de Sa Majesté en activité, j'ai l'honneur de commander à Ses dragons du régiment de Pikkendorff-Cavalerie. La période de paix qui est la nôtre, et elle est souhaitable, conduisent les militaires dont je suis, à l'inactivité et à la morosité des vies de garnisons.

L'oisiveté est une plaie bien grande pour celui s'est promis de sacrifier son repos au service de Sa Majesté et au rayonnement de sa Couronne. C'est une sanction bien lourde pour celui qui n'a jamais démérité, qui a fait sien l'honneur de la Couronne, et s'attache avec abnégation et dans le silence, sans en rien demander, à œuvrer pour la gloire de son Souverain et le succès de Ses armes.

C'est pourquoi je sollicite de la haute bienveillance de Votre Excellence une charge au sein de la Maison de Sa Majesté, dans celle qui manque le plus au service du Roi.


Daigne Votre Excellence recevoir l'expression de ma haute considération.


Louis-Octave de Pikkendorff




Louis-Octave Pikkendorff
Membre
Membre

Messages : 3

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Lettre] Acte de candidature

Message  Invité le Dim 4 Nov - 8:53

Le ministre de la Maison du roi venait à l'instant de recevoir la lettre de M. de Pikkendorff. Constatant que l'homme semblait rechercher quelque activité pour s'occuper, le ministre jugea bon de lui fixer un rendez-vous pour le rencontrer, et ainsi voir quel poste lui conviendrait le mieux. Actuellement, la charge de Grand Écuyer était vacante, et vue les antécédents de M. de Pikkendorff, peut-être le roi accepterait-il de le nommer à ce poste. Il faudrait voir, Paul lui en toucherait deux mots lors de leur rencontre.

Rouvray, le 4e de novembre de 1812.

De Son Excellence Paul d'Arbousols,
Marquis d'Arbousols,
Ministre de la Maison du roi.

A M. Louis-Octave de Pikkendorff,
Colonel du Pikkendorff-Cavalerie.


Colonel,

Nous avons fait bonne réception de votre lettre sollicitant une charge au sein de la Maison de Sa Majesté. Avant que de vous répondre, je souhaiterais vous rencontrer, soyez présent demain à 11 heures du matin. Signaler votre présence dans grand hall, on vous conduira jusqu'à moi.

Merci de confirmer à mes services votre venue.

Recevez nos distinguées salutations,

Signé ARBOUSOLS

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Lettre] Acte de candidature

Message  Louis-Octave Pikkendorff le Lun 5 Nov - 1:58

Le Colonel de Pikkendorff, avait revêtu son uniforme de cours, celui qui remplaçait les bottes crottés du cavalier, par les bas et les chaussures à boucles. Le cavalier vint en fiacre jusqu'au Palais Saint-Séraphin. Là impeccable, il se présenta à onze dans le hall. M. d'Arbousols devait recevoir.

Louis-Octave attendait patiemment, il ne laissait rien poindre de sa nervosité. Qu'il est dur de courtiser.

Louis-Octave Pikkendorff
Membre
Membre

Messages : 3

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Lettre] Acte de candidature

Message  Invité le Sam 10 Nov - 15:16

Le ministre était dans son bureau, en train de travailler. Et il y avait de quoi faire en ce moment avec tous les sujets de tortures que Paul devait traiter… le mariage du Victorin était bien sûr au cœur de ses préoccupations, mais on il y avait aussi d'autres choses, moins évidentes pour le commun des mortels. C'était là la principale qualité d'un ministre de la Maison du Roi, savoir rester discret ; et il valait mieux, Paul gérait toute la Maison du Roi, il devait donc se coltiner toute la bonne société et payer tous les pensionnés de la liste civile royale. Autant dire que les caisses étaient souvent vides.

Monsieur de Pikkendorff était un de ces aristocrates qui cherchaient à obtenir un petit quelque chose du Roi, et on le comprenait, issu d'une grande famille, il ne devait vraiment être habitué à une vie “modeste”. La Charte que le Roi avait accordé n'avait pas vraiment fait évoluer les mentalités de la noblesse, qui s'attachait toujours à conserver son rang, sa place, ses droits. Mais les faits étaient là, le Roi anoblissait la haute bourgeoisie à tour de bras. Paul le voyait lui, il savait ce que Sa Majesté voulait faire : maintenir le niveau de vie de la noblesse. Le Roi voulait que les grandes fortunes restent entre les mains de la noblesse, évitant ainsi le décalage entre les institutions sociales et la réalité économique du pays.

Paul avait souvent discuté de cela avec le Roi, il n'était pas vraiment en accord avec son prince sur ce coup… Un valet entra dans la pièce :


- Monsieur, le colonel de Pikkendorff est arrivé.
- Ah ! je pensais justement à lui ! et bien, faites-le donc entrer.

Le valet fit donc entrer le colonel. Le ministre fut accueillant :

- Bonjour M. de Pikkendorff, ou peut-être préférez-vous « colonel » ? Il n'attendit pas la réponse. Je suis bien aise que vous m'ayez envoyé cette lettre monsieur. Savez-vous que les courtisans de bonne famille se font rares ? Une bonne part de la Cour est à présent issue de la grande bourgeoisie. Ces gens ne portent les épées que pour qu’en guise de fioritures.

Mais je vous en prie, asseyez-vous ! Discutons si vous le voulez bien. Qu'avez-vous l'ntention de faire à Rouvray colonel ? quelles sont vos ambitions ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Lettre] Acte de candidature

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum