La messe dominicale

Aller en bas

La messe dominicale

Message  Sa Majesté le Roi le Dim 11 Nov - 11:27

La Sainte-Chapelle était la chapelle palatiale de Mérillac. Elle avait été conçue voilà maintenant quelques cinquante-deux ans, pour la plus grande gloire de Sa Majesté apostolique. La voute de la chapelle était rouge et parsemée de fleurs de laure, la fleur des rois d’Aldarnor. Elle était extrêmement colorée et lumineuse. Les vitraux, chef d’œuvre de l’art baroque aldarnorin, décrivaient le sacre du premier roi des Aldars à Nouménor, le sacre de Béléar IV.

Cette histoire faisait partie de la légende sur la fondation de l’Aldarnor, chaque Aldarnorin la connaissait. Béléar IV le Pieux, était un monarque réputé pour sa sagesse et sa tolérance. Il était le fils de Mérovin X, le premier roi des Aldars à régner en Agénor, après la défaite contre les Belons et l’exil. A son accession au trône, Béléar donna plusieurs chartes aux Aldars restés païens, afin que ceux-ci ne soient pas inquiétés par les clercs syistes aldarnorins, très proches du roi.

Mais les Aldars païens fomentent un complot et se révoltent contre leur roi légitime. Béléar écrase la révolte de l’aristocratie aldare païenne qui avait été conduite par son cousin Pierre, qui s’opposait à sa succession. Béléar IV se fait alors sacrer roi des Aldars le jour de l’Échange de l’an 25 avec une couronne envoyée par le pape Sylvestre II. De là est né la qualification des rois d’Aldarnor de « Majesté apostolique ». Depuis ce temps, tous les rois d’Aldarnors sont couronnés à Nouménor, ville hautement symbolique et pour ainsi dire sacrée aux yeux de tous les Aldarnorins.

Comme à l’accoutumée, le roi arriva pour la messe dominicale, avec à ses côtés la famille royale et les princes. Les infants sur des fauteuils, les princes sur des chaises, la noblesse sur des tabourets, ainsi que les prélats, et les autres debout. Le protocole était souvent très rigide à Saint-Séraphin. Aucun roi n’avait jamais vraiment osé s’en défaire. Ce qui avait été conçu comme un instrument de domination de la noblesse par Vincent Ier était aujourd’hui devenu une tradition quasi sacrée, qui appesantit beaucoup les relations. Mais les Autricum avaient la réputation d’être des souverains coincés, on était loin des réceptions simplistes du prince de Carignac, plus en accord avec le temps.

.......................................

SA MAJESTÉ APOSTOLIQUE VINCENT II
Roi d’Aldarnor
Chef et souverain grand-maître des ordres royaux
avatar
Sa Majesté le Roi
Maître du jeu
Maître du jeu

Messages : 288
Age : 37
Localisation : Palais-Sacré ; Rouvray
Emploi : Roi d'Aldarnor

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum